EZGO  SMARTManual
Language Selection
Español(Spanish Formal International)French (Fr)English (United Kingdom)
EZGO  SMARTManual
Ventilation

Véhicules électriques

!Avertissement!
Le procédé de chargement de batterie plomb-acide génère du gaz d’hydrogène comme sous-produit naturel. Une concentration de gaz d’hydrogène de quatre pourcent est explosive et peut causer des blessures graves ou la mort. La charge doit se faire dans un endroit qui est adéquatement ventilé (minimum de cinq échanges d’air par heure).

Il est primordial qu’un ingénieur consultant qualifié et accrédité dans la province où l’établissement a lieu examine les plans du bâtiment.

Le type, la grandeur, la quantité et l’emplacement des ventilateurs à être utiliser pendant le chargement des batteries doit être déterminé. Le gaz d’hydrogène est un sous-produit naturel du procédé de chargement. L’hydrogène est plus léger que l’air et peut s’accumuler et devenir emprisonné dans les cavités du plafond. L’hydrogène est hautement explosif et une concentration de seulement quatre pourcent est explosive.

La quantité de gaz d’hydrogène générée dépend de plusieurs facteurs:

  1. L’âge de la batterie
  2. La marque et le modèle de la batterie
  3. Le pourcentage de décharge de la batterie
  4. La quantité d’électrolytes au-dessus des séparateurs de chaque batterie
  5. Le type de chargeur
  6. Le taux de finition du chargeur
  7. La température ambiante


Il existe d’autres facteurs qui peuvent affecter la quantité d’hydrogène générée. La majorité des gaz se produisent dans la dernière heure de la charge et peuvent doubler avec une augmentation de température de 25oF (14oC) ou avec un taux de charge de finition plus élevé.

Une quantité importante d’hydrogène est développée par chaque voiturette et tous les efforts doivent être pris afin d’en empêcher l’accumulation.

Cinq échanges d’air complets par heure sont considérés appropriés pour ventiler un espace de chargement et d’entreposage de véhicules électriques. L’emphase est sur COMPLET sans aucune poche de gaz isolée restante. Des détecteurs d’hydrogène sont disponibles chez des fournisseurs d’équipement de sécurité. Il existe d’autres agences d’expertise qui peuvent recommander plus ou moins d’échanges d’air; assurer vous de vérifier auprès des codes municipaux et provinciaux afin de répondre aux exigences. Comme toujours, on suggère de respecter le code ou la recommandation la plus exigeante.

 

 

 

 
EZGO  SMARTManual